N° 137

La Chaux-de-Fonds, du village à la cité : gravures et aquarelles

par Caroline Calame avec le concours d’Alain Tissot

Urbanisme Histoire Société

Conservatrice des Moulins souterrains, Caroline Calame a eu la chance d’acquérir d’un collectionneur un ensemble exceptionnel de gravures, de lithographies et d’aquarelles représentant la Chaux-de-Fonds aux XVIIIe et XIXe siècles.

 

Consciente de l’intérêt de cette collection pour le passé de la métropole horlogère, elle a décidé d’en publier les pièces les plus belles et les plus significatives. Mais elle ne s’est pas contentée de les déployer. Elle s’est attachée à les décrire en relevant et en situant chaque fois les lieux et les bâtiments historiques et emblématiques. Pour faciliter l’identification de ces derniers, Caroline Calame a eu l’idée de les présenter, à la fin du cahier, sous forme de vignettes tirées des gravures. Chaque édifice illustré fait l’objet d’une courte notice explicative. Pour vérifier ses résultats et préciser de nombreux points, elle a pu compter sur le concours bienveillant d’Alain Tissot, spécialiste incontesté de l’histoire de l’habitat chaux-de-fonnier.

 

Grâce à cette précieuse suite iconographique, le lecteur découvre pas à pas le développement spectaculaire de la ville de la fin des Lumières à l’aube industrielle. De fait, en l’espace d’un siècle (1780-1870), le village blotti autour de son église au creux de la grande vallée jurassienne, formé de fermes et de maisons modestes, est devenu une ville opulente, aux contours étendus, dressant de tous côtés des immeubles imposants et cossus.

28.-

Commander