Mots-clés

Arts plastiques (25) Biographie (10) Cinéma (2) Histoire (42) Littérature (4) Musique (2) Philosophie (2) Politique (3) Religion (2) Sciences (13) Société (11) Urbanisme (4)

N° 129

Fernand Morel (1914-2012)

de la peinture des Salons d’octobre aux « sagalithes » de la solitude

Textes de Patrice Allanfranchini

Arts plastiques Histoire

Pendant une quinzaine d’années, de 1941 à 1957, une maison sis Louis-Favre 4, fut un lieu d’ébullition artistique où se retrouvait le Tout Neuchâtel pour découvrir des dessins, des peintures ou des sculptures du landernau artistique neuchâtelois.

Le maître de ces lieux n’était autre que Fernand Morel, artiste lui-même, qui avait eu l’idée et la générosité d’organiser dans sa maison des expositions collectives permettant à des artistes encore peu connus, mais aussi à des artistes confirmés, de présenter leurs travaux. Cette initiative fut chaleureusement accueillie à Neuchâtel où les possibilités d’exposer étaient rares, si l’on excepte l’offre assez restreinte de la Galerie des amis des arts.

Les curieux se pressaient ainsi aux vernissages de Fernand Morel qui permirent aux Neuchâtelois de mieux connaître Marcel North, Octave Matthey, Ernest Roethlisberger, Alex Billeter, André Ramseyer, Charles Barraud, Liliane Méautis ou Walter Wehinger. Pour rehausser l’intérêt de ses expositions, Fernand Morel invitait parfois des artistes en vue, tels Rodolphe-Théophile Bosshard ou Charles Clos Olsommer. Il y présentait naturellement ses propres travaux.

Dans ce numéro de la NRN, Patrice Allanfranchini fait revivre l’histoire et les péripéties de ce salon original tout en brossant un beau portrait de son généreux fondateur. Il suit aussi pas à pas l’évolution artistique de Fernand Morel, analysant en détail son œuvre multiforme que le lecteur pourra découvrir dans cette publication richement illustrée.

24.00

Commander