Mots-clés

Archéologie (1) Arts plastiques (25) Beaux-arts (3) Biographie (11) Cinéma (2) Histoire (47) Littérature (4) Musique (2) Nature (1) Philosophie (2) Politique (3) Religion (2) Sciences (14) Société (11) Théâtre (1) Urbanisme (4)

N° 154

Le Jardin du Prince à Neuchâtel

un atelier et cinq artistes

Beaux-arts

Situé à l’ouest du Château, le Jardin du Prince à Neuchâtel doit son nom à Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel de 1806 à 1814, après que le roi de Prusse eut cédé sa principauté à Napoléon, en échange de territoires allemands. A l’origine, il s’agit d’une vigne. En 1810, pour marquer la naissance de son fils, Berthier décide de faire de cet endroit un jardin et une promenade publique. En 1833, l’Etat fait installer une poudrière au nord du jardin pour le stockage de munitions. Celle-ci est désaffectée en 1848 alors que le jardin devient le Jardin de la République. En 1870, l’Etat met en vente le jardin qui est acheté par Edouard Dubois. Celui-ci transforme la poudrière en atelier pour son fils Charles-Edouard qui y réalise quelques-uns de ses plus beaux tableaux. En 1885, le Jardin redevient propriété de l’Etat qui conserve l’atelier d’artistes. Après Charles-Edouard Dubois, l’atelier accueillera tour à tour Paul Bouvier, Ferdinand Maire, Jean-François Diacon et André Evrard.
Dans ce numéro richement illustré, Patrice Allanfranchini raconte en détail l’histoire de ce jardin et présente les cinq artistes qui ont été les hôtes de l’atelier en déployant une partie de leur production.